Toilettage canin : 3 conseils pour un nettoyage parfait

Pourquoi le toilettage des chiens est-il important ? Est-ce toujours nécessaire ? Est-ce un jeu pour le chien ou plutôt une douleur ? Puis-je le faire moi-même ou dois-je m’adresser à un toiletteur professionnel pour chiens ? Ce sont toutes des questions que les propriétaires de chiens, surtout ceux qui en sont à leur premier chien, se posent souvent. Essayons d’y répondre en découvrant ce qu’est le toilettage et pourquoi il est si important pour garder notre meilleur ami heureux.

Toilettage des chiens : pourquoi c’est important

Pour être en bonne santé, les chiens doivent être toilettés avec soin et il est important de les habituer à cette pratique dès leur enfance, afin que le moment du toilettage ne soit pas rejeté comme cela arrive aux chiens dans les bandes dessinées.

Il est important d’habituer votre chien au toilettage dès l’âge de chiot afin qu’il ne soit pas rejeté pour le toilettage de la même manière qu’un chien de dessin animé. De plus, les poils ont souvent tendance à se détacher du pelage et à rester emmêlés lorsqu’ils repoussent. C’est pourquoi il est essentiel de brosser le chien périodiquement pour éviter que les poils ne s’emmêlent et ne s’emmêlent.

La peau de l’animal doit également être lavée. La légende urbaine selon laquelle les chiens n’ont pas besoin d’être lavés n’est que cela : une légende. Le nettoyage est essentiel pour maintenir l’équilibre du pH, pour éliminer la saleté et les bactéries et pour éviter que notre ami à quatre pattes ne sente mauvais. Dans le rituel du toilettage du chien, il ne faut pas oublier l’importance du nettoyage des oreilles, des dents et des ongles, qui doivent être taillés et limés.

Voir aussi :  Lipome chez le chien : causes, symptômes et traitement

Il est possible d’effectuer ces procédures à la maison, à condition de respecter la bonne routine, à commencer par la fréquence du toilettage.

La routine de toilettage : les étapes de base à ne jamais oublier :

  • BROSSER LES CHEVEUX
  • LE BAIN
  • SÉCHAGE
  • LA COUPE DES CHEVEUX
  • NETTOYAGE DES OREILLES
  • NETTOYAGE DES ONGLES
  • BROSSAGE DES DENTS

Aujourd’hui, nous ne parlerons pas en détail de l’ensemble du processus. Nous y reviendrons dans d’autres articles sur ces sujets précis.

Nous allons plutôt nous concentrer sur les trois premiers points de la routine : et en particulier sur le séchage après le bain.

Toilettage des chiens : brosser le pelage

La première étape du toilettage des chiens consiste à brosser les poils. Il est important de brosser les cheveux pour éviter qu’ils ne s’ébouriffent, que des nœuds ne se forment et que des résidus de saleté et de feuilles, des bâtons, des insectes et des cailloux ne provoquent des irritations de la peau. Le brossage est très important pendant la mue, c’est-à-dire la période où le chien change de pelage. Selon la longueur du poil, le brossage doit être effectué plus ou moins fréquemment : une fois par semaine s’il est moyen/court, deux ou trois fois s’il est moyen/long.

Toilettage du chien : le bain

La deuxième étape du toilettage des chiens est le bain. Cette opération peut être effectuée dans un bain normal (après quoi il doit être nettoyé et désinfecté) ou, selon la taille du chien, dans un bassin. Il est préférable que vous ayez préalablement posé un tapis antidérapant dans la baignoire. N’oubliez pas de remplir la baignoire – ou le bol – d’eau tiède, et seulement jusqu’à la hauteur des genoux de votre chien. Pour éviter que l’eau ne pénètre dans les oreilles (de votre chien), il est conseillé de les protéger avec du coton, qui doit être inséré dans le pavillon de l’oreille.

Voir aussi :  Toilettage caniche : comment faire

Votre ami peut enfin se baigner et commencer à se faire mousser avec un shampooing spécifique pour chiens, afin de ne pas altérer le pH de la peau. Attention : il faut bien frotter jusqu’à ce qu’une mousse soit créée. Une fois le savonnage terminé, vous pouvez passer au rinçage : il est important de ne pas laisser de résidus de mousse ou de détergent qui pourraient irriter la peau, c’est pourquoi il est conseillé de rincer abondamment, sous la douche, jusqu’à ce que l’eau soit claire.

Toilettage des chiens : séchage

Une fois lavé, le chien doit être séché : vous pouvez d’abord l’envelopper dans une serviette avec laquelle vous tamponnerez l’excès d’eau, puis le sécher à l’aide du sèche-cheveux, en veillant à ne pas le tenir trop près des poils pour ne pas surchauffer la peau.

Si vous avez un chien, vous savez que c’est peut-être l’opération la plus difficile à réaliser : sécher votre chien avec un sèche-cheveux tout en essayant de le brosser pour qu’il soit plus facile à sécher peut être un véritable défi. Surtout si le chien a peur du bruit du sèche-cheveux.